­

Des hommes

Albertengo, le Piémont encore à l’honneur !

Reconnaissons que pour le panettone, c'est ici et pas ailleurs. Comme disait l'autre, "si voulez une belle italienne rouge et rapide, allez plutôt à Modène [Ferrari]". Et bien, qui aime le vrai panettone traditionnel, piémontais, connaît ou aurait intérêt à goûter Albertengo. Vieille famille de gros travailleurs, austères, sans aucune

B.Langhe, choisir n’a jamais été aussi doux.

Alba, douce bourgade piémontaise de 30.000 âmes. Impossible de passer à côté de son navire amiral sans éprouver du respect pour Nutella et l'oeuvre de la famille Ferrero, une des plus belles réussites industrielles de l'Italie d'après-guerre. Nous avons Ségolène, le Piémont a Ferrero. Heureux piémontais. Quelques encablures et voici

Germoglio, encore un as du grissini, du vrai, du bon, du croquant, savoureux, digeste !

Piémontais, évidemment. Ici, on travaille à la main, Monsieur. Ces petits tours de main anodins, une évidence, une banalité, sera-t-on tenté de penser. Des années de travail, au côté des anciens. Et puis les ingrédients. De la farine de blé, oui, mais la meilleure. De l'huile d'olive extra-vierge, ou du

Isolabella della Croce, maintenir et protéger la magie de ce terroir d’exception!

Promeneur, amateur de belles pierres et de bonne chère, envouté par la Toscane, Venise et la Côte Amalfitaine, arrête-toi donc un instant dans ces Langhe Monferrato, au coeur du Piémont ! Tu découvriras le spectacle d'une rare beauté d'un pays de cocagne, surplombé des Alpes enneigées, récemment consacré par un

Caseificio Rosso, quelle heureuse rencontre !

Des pâturages incontaminés au pied des premiers contreforts du Massif du Gran Paradiso, dans les Alpes italiennes. La belle Pezzata Rossa d'Oropa, vache autochtone de la région de Biella, dont le lait (de montagne) est récolté tous les matins dans les fermes familiales voisines. 20 têtes chez l'un, 2 chez